Essai sur le déclin de la langue Française.


 

Ici nous viserons à comprendre l’évolution de la langue Française contemporaine, l’influence grandissante de l’Anglicisme dans le vocabulaire moderne, nous reviendront brièvement sur son évolution passée et son parcours dans le temps.

 

Pour situer la langue Française : 

La langue Française est devenue la langue officiel du Royaume en août 1539 par l’ordonnance Royale de Villers-coterêts. Elle impose l’utilisation du français dans tout les textes officiel de loi tels que les baptêmes, la justice, l’administration… Auparavant le latin était utilisé pour tout type de document officiel. Sous l’ancien régime le Français était parlé dans toutes les cours Européennes (l’Autriche, la Pologne, l’Angleterre, la Russie pour ne citer qu’eux (1)) et servait dans les traités diplomatiques ainsi que les échanges commerciaux.

Le but étant ici de saisir l’importance du maintient de notre vocabulaire qui est un pan important de notre culture et un symbole vivant du bien être d’une nation.

L’importance de la langue Française dans le monde en quelques chiffres (2) :

  1. Il y’a 274 millions de francophones dans le monde, 
  2. Elle est la 5ème langue parlée à travers la planète,
  3. C’est le 2ème langue enseignée derrière l’Anglais,
  4. 3ème langue d’affaires dans le monde économiques,
  5. 4èmes langue parler sur internet,
  6. 2ème langue d’information dans les médias,
  7. Elle fait également partie des langues officiel de l’Onu et c’est une des deux langues du secrétariat de l’organisation.

Nous pouvons donc constater que le Français est une langue très répandue (pour un pays occupant une surface très restreinte sur le globe terrestre).

Nous le devons au rayonnement culturel historique de la France avec ces grands monuments tel le château de Blois, les Invalides, Versaille, le Louvre, la Tour Eiffel, mais aussi ces artistes qui ont propagé l’art Français partout dans le monde tel Monet, Delacroix, Descartes, Voltaire, mais aussi son raffinement pour la gastronomie et son vin de renommée mondiale !

Mais aussi par sa profondeur et sa richesse lexical, son vocabulaire pour le moins inexpugnable dont les plus grands poètes, auteurs et philosophes se sont servis pour modeler leurs idées et mettre des mots sur leurs sentiments.

Cependant à l’heure actuelle le vocabulaire d’une langue évolue très rapidement, de par l’accès à internet et la vitesse de diffusion nous gagnons une visibilité de diffusion jamais atteinte et les critères de rayonnement linguistique ont évolués.

Avantage ou inconvénient ?

C’est en effet une arme à double tranchant car si la diffusion augmente, la qualité n’est cependant pas forcément au rendez vous. (Le Figaro résume très bien la chose). On remarque que malgré un nombre constant de SMS envoyés par les adolescents, l’orthographe et les règles grammaticales passent très loin dans l’ordre des priorités. En effet un SMS (cela vaut également pour le tchat sur internet, facebook/twitter etc) est censé être un court message écrit rapidement, l’ont peu donc ce passé des règles établies dans le contexte littéraire.. Hélas à trop prendre l’habitude de le faire, on adopte le réflexe de moins se poser de questions sur la pertinence des mots ou de la conjugaison à employer et cela fini irrémédiablement par se répercuter au moment de tenir un stylo.

L’évolution Anglaise de notre langage :

Les mots ou expressions Anglaises n’ont jamais étaient aussi présentes dans notre vocabulaire, en effet dans la vie de tout les jours par le biais de la télé ou de la radio les slogans publicitaires ou des chaines elles mêmes utilisent des « buzz » ou expressions souvent teintées anglicisme pour mieux séduire leurs public et marqué les esprits.

Mais cela se retrouve aussi de plus en plus dans le monde de l’entreprise, brainstorming, asap, drafter, update tout ces mots « tendance » et accrocheurs s’immiscent petit à petit dans notre quotidien au détriment du champs lexical maternel. (Cf La Dépêche  ) 

Bien que les mots ont toujours évolués sous la pression des langues étrangères (invasions/guerre, flux commerciaux, religions etc), on constate une régression de l’évolution du langage Français à proprement parler en subordonnant des expressions empruntées aux langues étrangères.

L’apprentissage dès le plus jeune âge de langues étrangère met-elle un frein au développement du français ?

A notre époque l’apprentissage de langue étrangère est devenu incontournable dans le système éducatif public, bien qu’il soit louable de vouloir communiquer avec les citoyens du monde entier, cela ne met il pas  a mal l’acquisition de la langue Française en voulant apprendre dès la primaire une langue non maternelle? En effet un enfant ne maîtrisant pas correctement toute les règles et bases de sa propre langue peut-il correctement en assimiler une deuxième ? On peu être amené à penser qu’il y a un risque de mélange et d’introduction d’un nouveau langage comme nous l’avons souligné plus haut.

Peut-on assimiler cette évolution à une régression culturelle ?

Il est certes tentant de dire oui mais il faut relever le fait qu’une langue vivante évolue constamment selon l’environnement géographique ainsi que géopolitique. Aujourd’hui avec jusqu’à récemment la prédominance du modèle de vie Américain, par le biais d’émissions radio, musical, de série et de films à la télé et au cinéma, l’Anglais à fait un grand pas dans nos vies et les plus jeunes y sont très sensible et très réceptif. Ils prennent facilement pour modèle leurs idoles du star-système ou de leurs héros télévisés et tendent à reproduire leur fait et geste et leur façon de communiquer.

Cependant il est facile de se rendre compte que de plus en plus de jeunes ont du mal à orthographier correctement des phrases plus ou moins complexes. Il en va de même pour la grammaire et la conjugaisons. Cela se voit aussi par le fait que de plus en plus de mots sont empruntés aux langues étrangères et de moins en moins crées ou déformées à partir d’un champs lexical Français particulièrement dans le monde du travail.

 

Cela est-il inquiétant ?

Si une langue n’évolue pas ou est petit a petit remplacée par une langue étrangère c’est le symbole d’une déliquescence du rayonnement culturel du pays. On voit donc que le manque de nouveauté lexical pourrait à terme faire disparaître notre langue.

Il faut aussi ajouter que nos contemporains manque de soutient effectif de la part des éditeurs pour traduire nos textes en différentes langues, il y a aussi un manque d’ambition du star système Français qui se laisse trop facilement influencer par le système hollywoodien.

Cependant il faut savoir que la langue Française, bien que malmenée en métropole et subissant chaque jours les assauts d’expressions étrangères, se développe partout dans le monde. Principalement en Europe et en Afrique mais également (dans une moindre mesure) en Asie et en Amérique (3)

Pour favoriser cela il faudrait dynamiser l’enseignement de la langue Française dans l’espace Francophone, soutenir à tout âge l’importance de l’apprentissage de l’écriture, de la lecture principalement ainsi que de la conjugaison et la grammaire.

Redorer l’élégance et le style à la Française par le biais de personnalités pourrait inciter les adolescents à porter un regard diffèrent sur leur façon de s’exprimer et les encouragerais à vouloir mieux maîtriser leur vocabulaire.

Le vocabulaire français est riche et dispose d’une forte échelle de valeur. A l’heure de la simplicité et des abréviations sa richesse parait être son propre ennemi. La complexité du langage qui varie selon le contexte, la force des mots qui varie suivant l’intensité voulant être exprimé rend la tâche difficile pour une jeune génération habituée dès le plus jeune au langage SMS ainsi qu’a une anglicisation galopante.

Laurent Becker.

 

1 http://www.france-pittoresque.com/spip.php?article5685
2 http://www.francophonie.org/Estimation-des-francophones.html
3 http://www.francophonie.org/IMG/pdf/densite-francophones-carte-seule.pdf

 

Laisser un commentaire

%d blogueurs aiment cette page :